Accueil Enseigne Recettes Horaires Réservation Exposition Reliure
Borlotti et boulettes de veau
Septembre 2016

Mars en septembre. Vaille que vaille elle a parqué son engin dans la rocaille. C'est le matin martien. Phobos s'éclipse tandis que le soleil se hisse au loin pour colorer de rouge et d'orange la plaine pleine de cailloux noirs et gris. Copie du désert de Gobi. A l'horizon, le mont Olympe nargue les alpinistes du coin. Beaucoup de poussières...Longtemps que personne n'y a plus pris l'aspirateur. C'est le fourbi. Elle ouvre la portière, s'extirpe de sa carriole, s'étire et contemple. Elle a soif, elle a faim, elle a froid. Elle est fourbue mais ravie. Elle met ses mains en porte-voix et hurle dans le silence : « Il y a quelqu'un ? ».
Le désert martien, ce n'est pas les Champs-Élysées et pourtant, là, à quelques mètres, un homme beau, grand et fort lui répond : « Je suis là. ».

- Vous avez besoin de quelque chose ?
- De l'eau, vous avez de l'eau ?
- Bien sûr ! Suivez-moi...

Ils firent quelques pas jusqu'à une oasis...

- Permettez que je m'abreuve ?
- Vous pouvez même vous y baigner, elle est bien bonne, un geyser dans le désert...
- Je ne me ferai pas prier, ça fait six mois que je n'ai plus fait trempette...Mais retournez-vous...

Il se retourna, un peu à contre coeur car c'était sa première terrienne...

Elle réapparut proprette, fringante, attirante et divinement jolie. « Venez » lui dit-elle. « J'ai tout ce qu'il faut dans le coffre de ma Curiosity pour se faire une petite bouffe. »

Ils installèrent dans l'oasis un campement de fortune pourtant bon marché. Elle fit cuire des haricots borlotti (trempés la veille on ne sait comment dans l'eau froide) qu'elle ne sala qu'à mi-cuisson. Elle ajouta alors quelques tomates pelées, des carottes en rondelles, du céleri rave, une saucisse au fenouil un peu piquante coupée en tronçons, une pointe d'ail, du thym et du laurier. Le tout mijota une petite heure pendant qu'elle lui racontait le pourquoi de ce voyage, l'envie de changer d'air, de quitter un moment la terre peu fertile en drôleries et le thème du canard n'étant pas vraiment de son ressort, hop !,un saut dans le vide...Elle confectionna des petites boulettes de ses menues menottes avec du hachis de veau, de la mie de pain , du persil et une échalote hachée.Elle les pocha dans la préparation, ajouta in fine quelques pâtes et servit ce brouet dans des assiettes brûlantes avec du parmesan et du basilic haché.

- Ma grand-mère est italienne, je vous ai préparé un plat de borlotti. En été ,on en trouve des frais qu'il faut écosser et qui sont bien meilleurs et plus vite cuits.
- J'adore l'Italie, avec un petit faible pour le quattrocento et Venise, ah Venise...
- Je vous y emmènerai peut-être un jour. Vous êtes le premier type que je rencontre sur cette planète et ma foi...
- Succulent, exquis, délicieux... Vous passez la nuit ici ?
- Je crois bien. Mais, dites, pour un martien,vous n'êtes pas vert du tout ?
- Non, mais je me demande si je ne suis pas déjà complètement bleu de vous.

Elle sourit, baissa les yeux et rougit...


2017 © Etienne Pichault
Site réalisé par Antoine Pichault