Accueil Enseigne Recettes Horaires Réservation Exposition Reliure
Queue de bœuf à la moambe
Janvier 2013

La route est bordée de hauts sapins rouges. Leurs bras supportent avec peine de lourds paquets de neige rose. Une bande de lapins bleus me fait de grands bonjours. Je leur réponds d’une sonate pour klaxon. « Salut la compagnie ! » Puis au loin, dans la lumière des phares et derrière un rideau de flocons, une ombre fait du théâtre, agitant le bras et le pouce. J’arrive à sa hauteur, le doute de l’ombre se dissipe : C’est une femme magnifique, souriante, jolie, pétillante, ravissante, charmante, donc... J’ouvre la portière.
-J’ai perdu une roue de ma trottinette, ah si papa il savait ça tra la la ...
-Montez, belle tourterelle, mais je vous préviens que je n’ai ni radio, ni A.B.S., ni airbag et pas de « Kit mains libres » non plus.
-Pour les mains libres, c’est dommage, et pour le reste, je m’en fous, je monte donc...
Broum, vroum fait la voiture qui redémarre...
-Il fait chaud dans votre bagnole.
-C’est parce que je reviens du Sénégal...
-Vous permettez que j’ôte mon manteau ... ?
-Bien sûr...
-Ça ne vous gêne pas si je n’ai rien en dessous ?
-Du tout, du tout...
-Moi, je ne vais jamais au Sénégal, c’est trop loin à trottinette...
-J’y vais à l’occasion pour acheter une boîte de moambe (noix de palme), j’adore ça avec de la queue de bœuf...Ah, ça tombe bien, en voilà justement un sur le bord de la route. Je vais lui demander si je peux lui couper la queue... ... ... ... ... ... ... ... Un peu fou l’animal, il me l’a donnée sans meugler. Ça sera un petit souper économique.
-Racontez-moi vite comment vous préparez votre queue, on arrive bientôt chez moi.
-Eh bien, je la découpe en morceaux et la plonge dans l’eau bouillante salée. J’ajoute un oignon piqué de clous de girofle, carottes, céleri et navets. Après une heure, j’enlève les légumes et je laisse cuire la queue une heure encore. Pendant ce temps, j’ouvre la boîte de moambe. Dans une casserole je fais revenir un oignon et une gousse d’ail. Je verse la sauce et laisse mijoter en dégraissant au fur et à mesure, vous me suivez ?
-Je vous accompagne...
-Quand la queue est à point, je la transvase dans la sauce avec une louche de bouillon et les légumes. Vous m’accompagnez toujours ?
-Plus que jamais !
-Je laisse frémir un quart d’heure et sert avec du riz... Mais ma parole... Vos bouts de seins qui pointent ?
-C’est votre queue qui me donne l’eau à la bouche et me met dans cet état...

Vroum, broum, crac boum... fait la voiture qui s’arrête.

-Zut, la panne ! Bon, moi, je vais sur la banquette arrière, c’est là que je range mes outils.
-J’y vais aussi, j’adore bricoler...

Dans la nuit jaune, au milieu des sapins rouges, la voiture a disparu sous une épaisse couche de neige rose.

-Café ?
-Café...
-Bien dormi ?
-Bien dormi...
-J’ai fait un drôle de rêve. Je faisais de l’auto-stop sous la neige, sur une route avec des sapins rouges...


2017 © Etienne Pichault
Site réalisé par Antoine Pichault